Foire aux questions

Cette rubrique a pour but de répondre aux questions pratiques que se posent les familles et les professionnels dans la vie quotidienne.

Vous pouvez nous adresser vos questions par email.

Nous nous efforcerons de vous apporter une réponse à partir d’articles parus dans la presse spécialisée ou en faisant appel à l’expertise de nos partenaires selon les sujets.

Nous vous communiquerons également les coordonnées des services aptes à vous apporter la réponse la mieux adaptée à votre situation.

Question :

Notre fils n’accepte pas notre refus ...

Réponse :

Votre fils va sans doute me classer moi aussi dans la catégorie des vieillards rétrogrades, mais je pense que vous avez raison. Dormir avec sa petite amie à la maison est peut-être confortable, mais c’est dangereux. Car vivre sa vie sexuelle dans sa chambre d’enfant et sous le regard de ses parents est une chose qui ne peut que perturber, voire, à terme, hypothéquer cette vie. De plus, il faut toujours en pareil cas s’interroger sur les raisons pour lesquelles un jeune adulte fait ce genre de demande. Se demander ce qui la sous-tend inconsciemment. La fait-il parce qu’il a peur d’assumer sa vie adulte, de nager seul, sans bouée, dans le "grand bain" ? Est-ce parce qu’il ne fait pas vraiment la différence entre ses liens familiaux, qui – interdit de l’inceste oblige – excluaient la proximité corporelle, et ce nouvel attachement, qui permet la réunion des corps ? A-t-il peur, sans le savoir, que vous soyez blessés qu’il ose vivre loin de vous ? En refusant sa demande, vous ne lui faites certainement pas plaisir, mais vous lui rendez un grand service. Et j’ai envie de lui dire qu’il a de la chance d’avoir des parents qui supportent – et même souhaitent – qu’il construise, comme c’est normal, sa vie loin d’eux.

Psychanalyste, auteur de Parler, c’est vivre (NiL, 1997), Claude Halmos répond chaque mois à quatre lettres sélectionnées parmi un abondant courrier, dont nous publions des extraits.

Source : psychologie magazine, la réponse de Claude Halmos Psychanalyste.

 
col3