Foire aux questions

Cette rubrique a pour but de répondre aux questions pratiques que se posent les familles et les professionnels dans la vie quotidienne.

Vous pouvez nous adresser vos questions par email.

Nous nous efforcerons de vous apporter une réponse à partir d’articles parus dans la presse spécialisée ou en faisant appel à l’expertise de nos partenaires selon les sujets.

Nous vous communiquerons également les coordonnées des services aptes à vous apporter la réponse la mieux adaptée à votre situation.

Question :

Que faire face à l’intérêt de ma fille pour la pornographie ? J’ai fouillé la chambre de ma fille de 13 ans et je le regrette… Mais j’ai découvert des textes pornographiques qu’elle a écrits. Et un cahier où elle explique qu’elle va sur des sites où toutes les positions sont expliquées. Je suis abasourdie.

Réponse :

Vous n’auriez certainement pas dû fouiller les affaires de votre fille. Mais c’est fait. Dès lors, se culpabiliser ne sert à rien. Et il vaut mieux, je crois, réfléchir à ce que vous avez trouvé et qui me semble pour ma part énigmatique. On pourrait en effet invoquer des explications sociologiques (l’influence de la télévision et des films porno sur les jeunes…), ou en revenir aux éternelles déclarations sur l’adolescence. Mais ce ne serait pas suffisant. Car quand un adolescent – et surtout une adolescente – investit à ce point la pornographie, c’est toujours lié à son histoire. Il faudrait donc questionner celle de votre fille. Et essayer de comprendre surtout comment la sexualité s’y est inscrite. Lui avez-vous donné, quand elle était petite, des explications précises ? Et à quel âge ? Vous rappelez-vous d’événements de sa vie qui aient un rapport avec le sexe ? Qu’avez-vous, vous-même, vécu ? Qu’a vécu son père ? Qui s’est occupé d’elle ? Et comment ? Depuis son adolescence, vous a-t-elle questionnée sur les relations sexuelles ? Lui avez-vous répondu ? Comment ? Il faudrait que vous trouviez des pistes de réflexion. Puis que vous parliez avec elle. En lui disant bien sûr que vous regrettez d’avoir fouillé sa chambre. Mais que ce que vous y avez découvert vous semble problématique. Non pas pour des raisons morales. Mais parce que cela risque d’hypothéquer sa sexualité future. Il faut discuter avec elle de ce qu’elle pense et de ce qu’elle vit. Et lui expliquer que la sexualité ne va pas forcément de pair avec le grand amour. Mais qu’elle ne peut pas non plus se réduire à la gymnastique méthodique qu’enseignent les sites qui la fascinent tant.

Source : psychologie magazine, la réponse de Claude Halmos Psychanalyste.

 
col3